Les Dekono entretenaient souvent un four à Pain de collaire, rénové dans les années 1987-1990  (non actif aujourd’hui) grâce à feu Mr ASSOUMOU NDONG, aujourd’hui décédé. C'était un petit bâtiment placé entre les maisons, non loin de l’ancienne église protestante et d'accès facile pour tous.

Proche de la fontaine du quartier KONO, pour que l'on puisse y tremper le bout de tissu en Cotton tissé, qui servait à nettoyer le four de ses dernières cendres après avoir enlevé les braises avec la racle.

Tout le village en était bénéficiaire le pain d'une valeur de 25 francs CFA, et les gâteaux n’étaient pas en reste ; Mais aujourd'hui, toute seule la famille du défunt ASSOUMOU NDONG bien que propriétaire, ne produit plus de pain. Cependant

En effet On ne fait pas une fournée de pain sans gâteaux, en voici la raison:

A la fin de la chauffe du four, au moment où l'on retirait les braises, le four restait trop chaud, on attendait alors quelques minutes afin que la chaleur s'égalise et on pouvait alors enfourner les gâteaux.

Ils servaient  d'indicateur de la température du four. En effet, s'ils brûlent, c’est que le four est trop chaud et que le pain risquera de subir le même sort. Alors, il était donc indispensable d’attendre quelques minutes avant de l’introduire. Si par contre les gâteaux mettaient  plus de vingt minutes à cuire, il fallait réchauffer le four.

Cette pratique artisanale, reste utilisée par les populations paysannes des pays tels que le Kazakhstan, la Mongolie et la Turquie ; ce qui prouve à suffisance que les peuples du monde entier ont une même origine comme disait Cheick. Anta Diop. 

Le directoire de konoville.com, trouve nécessaire sinon indispensable que les jeunes de Konoville réhabilitent le four, pour préserver donc pérenniser cet héritage culturel. Bien que la modernité et l’avancement de la technologie, prennent de l’ampleur et le dessus sur nos populations villageoises.

Découvrez Konoville les Deux Eglises depuis les premières années post coloniales

Konoville les deux églises en 1964
Konoville les deux églises en 1974
Konoville les deux églises en 1994
Konoville les deux églises en 2004